GEONIS Point Processor 2017 - Les calculs géodésiques intégrés à GEONIS

Retour à la vue d'ensemble

GEONIS Point Processor 2017 - Les calculs géodésiques intégrés à GEONIS

05.12.2017

GEONIS Point Processor permet d'intégrer les données de mensuration et de les utiliser pour les modifier dans un SIG.

Avec GEONIS Point Processor 2017, les calculs géodésiques sont désormais intégrés à GEONIS. La solution de contournement consistant à utiliser des fichiers d'exportation et d'importation supplémentaires des données de terrain n'est plus d'actualité. 
Dans GEONIS, vous pouvez créer un nouveau mandat de mensuration associé au profil de numérotation correspondant. La modification des données de terrain s'effectue dans rmGEO, où sont disponibles l'ensemble des formats de données brutes sur les appareils de terrain, les calculs et les protocoles. GEONIS Point Processor permet d'intégrer les données de mensuration et de les modifier ensuite dans l'application spécialisée SIG.

GEONIS Point Processor AuftragserstellungCette nouvelle solution offre de nombreux avantages et améliorations par rapport à la précédente solution GRICAL. Un très grand nombre de formats bruts fournis par les capteurs géodésiques de terrain de différents fabricants sont pris en charge pour les données de mensuration de points, dont :
  • Leica DBX
  • HeXML
  • Trimble Job
  • etc.
Les possibilités de calcul géodésique sont très complètes. En voici quelques exemples :
  • Intégration de compensation de réseau conformément aux directives de Swisstopo et utilisation du modèle de géoïde CHGeo2004
  • Stationnement via différentes méthodes, dont transformation Helmert 2D/3D
  • Possibilité d'exploiter les nivellements
  • Possibilité d'exploiter les mesures GNSS, y compris les transformations

Possibilité d'effectuer non seulement les calculs de mensuration officielle, mais également d'accomplir efficacement des tâches de topographie de chantier et d'ingénierie. Maintenance et mises à jour régulières pour assurer la prise en charge des formats de données les plus récents :

  • Mise à jour logicielle des modules de calcul 1 à 2 fois par an en moyenne
  • Formats de données brutes des nouveaux appareils de mesure généralement pris en charge sous 3 à 6 mois